Malatya à travers le temps

HISTOIRE

DE LA CRISE À SON DÉVELOPPEMENT

Pour arriver au stade développement actuel, la province de Malatya a dû faire face à plusieurs crises et évènements naturels. Ces crises et évènements ont surtout eu des impacts sur le nombre de sa population.

Les principales crises marquant Malatya sont : incendies à grande échelle, tremblement de terre (1893), épidémie de choléra, les massacres hamidiens, génocides etc…

Arslantepe_Ruins,_Malatya

En 1927, la province avait plus de 305 000 habitants dont les religions étaient : musulman (99 %) et chrétien (1 %). Durant cette période, la langue la plus parlée était le turc (57 %), suivi par les kurdes (40 %) et les arméniens (0.9 %).
Tandis que le nombre d’habitants ne cessait d’augmenter, le turc prenait de plus en plus d’ampleur en tant que langue utilisée. Le kurde et l’arménien prennent encore la 2e place des langues les plus parlées, malgré un pourcentage des moindres (0.2 %).
Au début du XXe siècle, Malatya est le centre régional du nationalisme kurde, et est considéré comme faisant partie du Kurdistan turc.